Partager sur Facebook
Twitter
Google +

Il peut paraître osé de prétendre conseiller le ministre de l’Intérieur, Castaner, et son secrétaire, Nunez, mais tout de même examinons avec lucidité et réalisme ce dernier samedi, un de plus mais pas le dernier.
Ne vous semble-t-il pas étonnant, pour le moins, que 10.500 « foulards rouges », selon la préfecture, aient pu défiler en toute sécurité, sans aucun affrontement avec les forces de l’ordre et, surtout, sans un seul « casseur » lors de la dispersion de la manifestation ?
Les « casseurs » seraient-ils réfractaires uniquement à la couleur jaune ?
Voici donc ce que j’ose conseiller à ces messieurs de la place Beauvau : pourquoi ne pas laisser se dérouler les manifestations pacifiques des « Gilets jaunes », évitant de provoquer des affrontements avec les forces de l’ordre, en sécurisant bien entendu les bâtiments de la « République » tels l’Elysée, l’Assemblée Nationale et quelques autres monuments, afin qu’ils n’aient pas l’idée ambitieuse d’y pénétrer, et réserver l’ensemble des forces de l’ordre à cerner, appréhender et même massacrer, s’il le fallait (et il le faut) justement les vrais « casseurs », ceux qui en toute impunité défoncent les vitrines des boutiques de luxe, incendient, brûlent et font peur ? « Faire peur » n’est-ce pas l’objectif souhaité dans le but de discréditer ? « Faire peur » n’est-ce pas ce qui a motivé l’éclosion de la couleur rouge ? « Faire peur » n’est-ce pas ce qui insidieusement fait revenir le troupeau autour du « Bon pasteur » qui rassure ?
Et toute cette violence, cette délinquance, sans que l’on aperçoive un seul policier pour l’en empêcher (Les nombreuses images vidéos en apportent la preuve : où étaient les forces de l’ordre quand une vingtaine de « casseurs » défonçaient les vitrines d’une boutique rue de Rivoli et ailleurs ?)
10.500 foulards rouges ont pu manifester en toute tranquillité et, comme par hasard, 150 « Blaks Blocs » accompagnaient, et même devançaient, les gilets jaunes et affrontaient les forces de l’ordre, comme cela est devenu coutumier.
Si les quelques quatre mille policiers, gendarmes et CRS mobilisés à Paris avaient encerclé ces 150 « Blaks Blocs » et les avaient dirigé vers des centres d’internement, fiché et expulsé, si nécessaire et si étranger, les gilets jaunes auraient pu défiler pacifiquement en

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer