Partager sur Facebook
Twitter
Google +

Notre époque est symptomatique des années de déclin que vie la France, cette dernière que nos élites mondialisées ont abandonné à la racaille souvent étrangère au détriment de l’indigène de France. Souvent j’alerte mes compatriotes sur les dangers du laxisme d’Etat, de sa permissivité excessive, du versement excessif d’allocations en tout genre. Par ces politiques, on a créé des petits caïds, des chefs de bandes faisant régner la loi et la terreur dans des quartiers dits populaire.
Quand j’écris ces lignes nos formidables progressistes m’accusent de faire du populisme comme si le peuple avait une connotation négative dans leur bouche. Ils affirment que je joue avec les instincts humains les plus bas. Seulement, derrière ça des gens honnêtes souffrent. Des français travaillant, ne demandant pas la charité, élevant leurs enfants, payant des impôts. Ceux-là sont abandonnés sur l’autel de la mondialisation. Ils ne comptent pas n’étant pas assez diversité pour des dirigeants fanatisés par l’antiracisme et la culpabilisation victimaire.
Je posais la question ce matin sur le nombre de voitures brûlées que l’on comptera au lendemain de ce 14 juillet, je ne pouvais me tromper sur ma prévision. Tous les ans depuis une bonne trentaine d’années ces faits se reproduisent telle une nouvelle coutume écrite sur le calendrier Républicain. A l’heure où vont les choses nos élites mondialisées ayant la fâcheuse habitude d’esquiver l’ensemble des problèmes vont inscrire à la place de nos saints « la ou les nuits de la voiture brûlée » et je dis ça sans aucune plaisanterie, puisque c’est vers cette société que la France s’avance à grands pas.   Une société de la permissivité pour nos chances de la diversité étrangère.
Je fais le parallèle avec toutes ces violences pour ce 14 juillet jour de fête nationale et censée être une journée festive de communion entre Français. Il est vrai qu’en écrivant cette phrase j’aurai dû dire « vrais Français » dont étaient exclus l’ensemble de ces racailles.
Ainsi « 845 voitures ont été brûlées et 508 personnes ont été placées en garde à vue lors des deux soirées du 13 et du 14 juillet

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer