17 témoins sont venus déposer devant l’OIAC à la demande de la Russie, le 27 avril. Ces personnes apparaissent sur la vidéo diffusée par les Casques blancs d’une « attaque chimique » à Douma ou sont des responsables de cet hôpital. Elles ont toutes attesté que cette « attaque chimique » n’a jamais eu lieu. Les délégations des États-Unis, du Royaume-Uni et de la France ont protesté contre ce show et confirmé qu’elles disposent de preuves qui contredisent ces témoignages. Mais elles ne les ont pas produites. (…)

  Source: voltairenet.org  

Voir sur Le réseau Voltaire