Les 200 premiers camions d’armes et de munitions offertes par le Pentagone au YPG ont été livrés en deux convois séparés, à Hasakeh, les 11 et 19 septembre 2017. Les camions provenaient de la région kurde d’Irak et sont passés par le poste frontière de Semalka. Les armes et les munitions étaient de fabrication ex-soviétique, sauf des véhicules Oshkosh L-ATV de l’armée US. Ces armes ne sont pas destinées à combattre Daesh, qui est sur le point d’être éradiqué au Levant, mais seront utilisées pour la (…)

  Source: voltairenet.org  

Voir sur Le réseau Voltaire