Selon le ministre iraquien des Ressources hydrauliques, environ 7 millions de personnes pourraient être privées d’eau cet été et seraient alors contraintes d’être déplacées. Plusieurs cours d’eau ont vu leur niveau baisser drastiquement depuis un an. Sur les clichés ci-dessus, on voit un des principaux bassins de rétention photographié le 25 mai 2017 (à gauche) et un an plus tard (à droite). La baisse des eaux est saisissante. Ce phénomène soudain ne serait pas dû aux modifications du climat, mais à (…)

  Source: voltairenet.org  

Voir sur Le réseau Voltaire