En ce 8 mai, je veux célébrer la mémoire de tous ceux qui, soldats, marins, aviateurs, résistants de Londres, de nos anciennes colonies et de l’Intérieur, se sont battus, avec nos alliés pour que la France triomphe du régime nazi après cinq années de souffrance, de douleur et de lutte.
Je veux aussi rendre hommage au général de Gaulle, trop souvent instrumentalisé dans la campagne qui vient de s’achever, et à tous ses compagnons, dont le combat sans répit a permis que la France retrouve son indépendance comme son honneur et qu’elle participe souverainement à l’acte de capitulation de l’ennemi nazi.
Leur courage, leur sacrifice et leur victoire ont ouvert, en France et sur tout le continent européen, une période de paix, de liberté et de prospérité dont nous profitons toujours 72 ans plus tard et que nos armées s’emploient au quotidien à assurer.
Nous sommes les gardiens de leur héritage. Dans la période incertaine que nous traversons et en particulier face à la menace du terrorisme islamiste, il nous revient de le faire fructifier en œuvrant sans relâche pour le progrès, la souveraineté et la grandeur de la France dans le cadre d’une Europe forte et libre.
Cet article 8 mai 1945 – 8 mai 2017 est apparu en premier sur La France en marche.

  Source: la-france-en-marche.fr  

Voir sur le site du Parti de la France