« Nous sommes en guerre » Le président de la République l’a solennellement affirmé et l’état d’urgence a été décrété dans la foulée, et même prolongé, alors nous sommes désormais protégés, du moins nous pourrions l’espérer, mais nous pouvons en douter.

Mardi 1er décembre une jeune adolescente de 16 ans, Inès HAMZA, lycéenne à Drancy, radicalisée au vu et au su de sa famille et des autorités, puisque « Fichée S » et donc mise sous surveillance, a disparu de chez ses parents.   Elle voulait rejoindre les djihadistes de DAECH en Syrie et se marier avec un terroriste français, sur place. Sa mère l’a vu s’enfuir par une fenêtre et s’est aperçue qu’elle avait emporté son « niqab ». Elle a immédiatement donné l’alerte. Inès a été retrouvée pas très loin de chez elle, à Drancy même, en Seine-Saint-Denis. Elle n’a probablement pas eu le temps, où les indications nécessaires, pour rejoindre une des filières djihadistes qui pullulent dans ce secteur. Elle est donc toujours en France, mais pour combien de temps ?   La situation n’est-elle pas assez grave pour que l’on prenne, enfin, les mesures draconiennes qui s’imposent en période de guerre, et au diable les droits de l’homme s’ils protègent las terroristes.Cazeneuve, ministre de l’Intérieur, Mme Taubira, garde des Sceaux, quand comprendrez-vous que l’assignation à résidence c’est du « pipeau ». Que les permissions de sorties accordées aux prisonniers c’est du « bidon ». Dans l’un ou l’autre des cas le bénéficiaire ne reste à sa place, ou ne revient dans sa cellule, que s’il le veut bien. Seul le port obligatoire d’un bracelet électronique peut permettre une surveillance totale par ordinateur et prévenir le moindre éloignement.   L’exemple du terroriste Saïd ARIF n’est-il pas édifiant pour vous éclairer sur cette évidence ? *Condamné en 2007 pour plusieurs tentatives d’attentats en France, il est libéré en 2011. Il doit être expulsé mais son avocat a saisi la Cour européenne des droits de l’homme qui s’y oppose en raison des risques de torture. (Il était préférable qu’il assassine chez nous – il prévoyait

  Source: parti-de-la-france.fr  

Voir sur le site du Parti de la France