Partager sur Facebook
Twitter
Google +
Sœur Caroline Fourest, assure avoir été informée depuis 2009 des agissements de Tariq Ramadan visé par deux plaintes pour viol.
Sœur Caroline se Fourest-elle le doigt dans le pif en tentant de remonter à la surface médiatique ? Certes, elle n’aime pas le Ramadan, pas plus Tariq que le jeûne. Elle ne l’aime pas mais sait pourtant que, depuis 2009, l’homme serait un prédateur sexuel. L’essayiste a expliqué samedi sur son blog avoir été contactée par quatre femmes lui relatant des faits de harcèlement ou d’agressions sexuelles. Source
Très honnêtement, cet homme me fait vomir à plus d’un titre. En tant que prédicateur qui poursuit des buts allant contre les libertés fondamentales comme le droit des femmes, sa haine de la liberté d’expression, sa vindicte contre le droit de changer de religion, etc.
Cet homme est un brillant orateur, mais un imposteur dans le sens qu’il prône à la fois une religion appelant à la modération en public et un islam rigoriste de fait. Son aisance, son sens de la répartie trouvent parmi un public ayant perdu, ou n’ayant jamais eu le contrôle de son destin, une aura forte, au point que des femmes tombent en pâmoison comme le corbeau devant le renard. Elles répondent à ses appels, viennent le rencontrer dans une chambre d’hôtel, ouvrent le bec et avalent, entre autres, le discours du maître.
Elles s’étonnent de sa violence ! Ces donzelles sont pathétiques. Elles n’ont pas lu le Coran qui est empli d’un discours sexiste, machiste, exigeant sur la place de la femme et son positionnement aux pieds de l’homme.
Ces « champs de labour » (S2v223) n’auraient pas su à l’avance, disent-elles, qu’elles ne sont que des vagins sur pattes pour des hommes en schizophrénie, qui ne comprennent toujours pas que la sourate 4 verset 34 ne peut pas s’appliquer en France, que l’égalité des sexes est inscrite dans la Constitution et que, d’ailleurs, dans aucun pays européen la femme n’est considérée comme une inférieure.

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer