Partager sur Facebook
Twitter
Google +
Maryline Mélenchon a assigné en justice Christian Schoettl, le maire de Janvry dans l’Essonne qui accuse Mélenchon d’avoir fourni des emplois fictifs à sa fille. La justice l’a déboutée et l’a condamnée à verser 1500 euros au maire.
Dans cette vidéo sur YouTube que les Mélenchon père et fille n’ont pas réussi à faire interdire (pour l’instant) Christian Schoettl explique que la fille a été pistonnée par le père pour décrocher un emploi – le même genre de délit qui a déclenché des enquêtes judiciaires contre François Fillon et la une de tous les journaux.
A juste raison, un de nos lecteurs disait récemment à ce sujet : « Nous assistons à une campagne électorale malsaine axée sur des manipulations psychologiques de masse perfides et déloyales. » Il aurait pu inclure les manipulations de l’acharnement judiciaire dont les juges ont été lancés comme des loups contre les deux candidats de droite.

« Aucune des accusations n’a pu être réfutée », précise Christian Schoettl, qui, après avoir gagné le procès, en remet une couche :
« il y a de merveilleux hasards qui font qu’une partie de sa [Maryline Mélenchon] carrière se soit passée soit au sein de la mairie dirigée par son compagnon, père de son enfant et depuis époux, et qu’au sein du Conseil général elle [Maryline Mélenchon] ait été embauchée au sein d’un service présidé par un élu front de gauche ?

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer