Mercredi 21 mars, des militants du Parti de la France de Seine-Saint-Denis ont mené une action symbolique de protestation contre la profanation de la Basilique de Saint-Denis, envahie dimanche dernier par des migrants africains menés par des agitateurs gauchistes.

Malgré une présence policière spécialement dépêchée pour empêcher nos militants d’accéder au parvis, ceux-ci ont tout de même pu démontrer qu’il existe encore des Français qui refusent la colonisation étrangère et la souillure de notre patrimoine par les occupants et les collabos de l’invasion. Ci-dessous, le texte de la déclaration de Laurent Spagnol, responsable du PdF 93 : Nous sommes ici aujourd’hui parce que dimanche dernier, des militants communistes  pro-migrants, accompagnés de dizaines de clandestins africains, ont  investi la basilique de Saint Denis, haut lieu de l’Histoire de France. Suite à cet incident, la basilique a été fermée par les forces de l’ordre, provoquant l’annulation de la messe du dimanche soir. Nos lieux de cultes sont pris pour cibles par les mouvements gauchistes, dont le seul objectif est de faire pression sur le gouvernement afin de permettre une régularisation de tous les clandestins. À l’heure où notre Nation subit un péril migratoire sans précédent, dont l’objectif principal est la destruction de la culture occidentale, il est intolérable de laisser de tels actes se produire. Mosquées et synagogues sont protégées par l’Armée, mais pas nos églises, au nom d’une laïcité à deux vitesses. Au Parti de la France, nous ne pouvons tolérer de tels comportements anti-français et demandons que les lieux de cultes catholiques soient protégés de manière prioritaire afin que les croyants puissent pratiquer leur foi en toute sécurité. La submersion migratoire de notre pays par des hordes afro-musulmanes hostiles, revanchardes et agressives constitue un danger mortel pour le peuple français. Le Parti de la France s’engage à expulser tous les clandestins et pseudo-réfugiés sans exception ; à partir du moment où ces individus entrent illégalement sur notre territoire, ils ont vocation à être renvoyés chez eux. Et tous ceux qui aident ces délinquants doivent être lourdement condamnés. La vermine socialo-communiste veut purement et simplement faire disparaître le peuple

  Source: parti-de-la-france.fr  

Voir sur le site du Parti de la France