L’ONG Sherpa, qui représente d’anciens salariés du cimentier Lafarge-Holcim en Syrie, a porté plainte contre la multinationale après la publication d’un article du Monde sur les relations de la société des jihadistes . Six cadres et responsables du cimentier ont été mis en examen en décembre pour « mise en danger de la vie d’autrui » et « financement d’une entreprise terroriste », dont l’ex-PDG de Lafarge, Bruno Lafont, et l’ex-directeur général de LafargeHolcim, Eric Olsen Lafarge-Holcim avait de son côté (…)

  Source: voltairenet.org  

Voir sur Le réseau Voltaire