La tragédie de Millas doit sonner comme un réveil pour l’exécutif français. Il est urgent d’agir pour mettre fin à la contre-performance nationale en matière de mortalité routière. A 5,4 victimes d’accidents de la route pour 100.000 habitants, notre pays figure en queue du peloton européen, avec autant de drames pour toutes les familles qui sont affectées et autant de coûts humains pour la collectivité nationale.

Il n’y a pas de fatalité à cette situation et il serait irresponsable d’attendre sans rien faire la généralisation des voitures autonomes. De même, l’abaissement annoncé de la vitesse à 90 km / heure sur les départementales et nationales ne peut constituer d’ossature à une véritable politique de lutte contre la mortalité routière. L’exemple britannique montre que là n’est pas l’essentiel et que c’est une politique beaucoup plus ambitieuse qu’il faut mener. Seules des mesures fortes permettront de vaincre l’hémorragie que notre nation continue à subir.

Cela commence par la formation des conducteurs, qu’il faut renforcer. Elle doit aussi viser à éliminer toutes les mauvaises habitudes qui continuent à faire la spécificité de notre pays, comme l’occupation de la file centrale sur l’autoroute, les excès de vitesse en agglomérations où les stationnements dangereux.

Nous devons aussi prévenir et réprimer de façon beaucoup plus efficace et généralisée la conduite sous influence de produits stupéfiants, qui est aujourd’hui responsable d’un quart des accidents. La drogue doit, comme l’alcool, être déclarée totalement incompatible avec la conduite et faire l’objectif de campagnes de communication et de prévention répétées.

Nous devons enfin supprimer, sans plus attendre, tous les passages à niveaux. Leurs 30 victimes annuelles sont 30 morts de trop. C’est un investissement pour notre pays que de procéder à la suppression de tous les derniers passages à niveaux et d’épargner à la nation autant de victimes et de blessés. La collision de Millas doit être la dernière ! Nous devons à toutes ses jeunes victimes de prendre l’ensemble des mesures assurant que leur terrible sacrifice n’a pas été inutile.

Aujourd’hui, il est temps pour le gouvernement français d’agir de façon décisive pour remporter la victoire contre la mortalité routière !

 
Cet article Agir enfin

  Source: la-france-en-marche.fr  

Voir sur le site du Parti de la France