Partager sur Facebook
Twitter
Google +

Il fût un temps pas si lointain où l’école Française était enviée du monde entier. La formation hexagonale au même servi de modèle à l’enseignement japonais, aujourd’hui caracolant en tête des meilleurs écoles du monde entier. Il fût un temps où « l’instruction nationale » qui n’était pas encore « éducation nationale » avait pour objectif de former des élites le plus largement possible. Chacun savait lire, écrire, connaissait son histoire, sa géographie et avait même en quittant l’école très tôt une connaissance et un bagage intellectuel suffisant pour réussir une carrière professionnelle.
Ce temps n’est plus, il est révolu, depuis l’adoption par nos élites mondialisées des idéologies d’abaissement du niveau scolaire et des préceptes de pédopsychiatres visant à installer l’enfant au centre de l’éducation, devenant l’enfant roi. Et je ne parle même pas des évictions de l’ensemble des personnages historiques ayant fait la France.
Nous apprenons ce jour « L’Hexagone arrive en 34e position du classement international Pirls réalisé tous les cinq ans. La Russie et Singapour caracolent en tête. »
« À 10 ans, un écolier français lit moins bien que ses camarades européens, exception faite de la Belgique francophone. C’est ce que révèle le dernier «Programme international de recherche en lecture scolaire» (Pirls)*, réalisé en 2016 auprès des élèves de 50 pays du monde, à la fin de leur quatrième année de scolarité obligatoire – en CM1 donc, pour la France – et publié ce 5 décembre. «Il y a dans le monde plus de bon lecteurs qu’il y a 15 ans», constate l’édition 2016 de cette étude menée tous les cinq ans. Pour autant, deux pays enregistrent un résultat inférieur à 2001, année de lancement du programme: les Pays-Bas et la France…
L’Hexagone arrive en 34e position du classement, avec 511 points, juste au-dessus de la moyenne internationale (500). Derrière elle, des pays comme le Chili (494), Malte (452), le Maroc (358) ou l’Égypte (330). Devant elle, l’Espagne (528), le Portugal (ex aequo à 528), l’Allemagne (537), l’Italie (548), les États-Unis (549) ou encore l’Angleterre (559). »
Nous nous retrouvons donc avec une génération entière d’illettrés et d’ignorants.

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer