Partager sur Facebook
Twitter
Google +

Oui, Macron dépense un « pognon de dingue » pour se payer la « vaisselle en or » de l’Élysée avec des effets majeurs sur la pauvreté des classes moyennes qui travaillent dur et des retraités soumis au racket fiscal scandaleux de la CSG de la honte. Mais Macron oublie totalement les victimes de la gabegie socialiste digne de Hollande l’incompétent, avec son fameux raisonnement cynique : « C’est pas cher, c’est l’État qui paye !
Et voilà l’opposition qui critique la vision festive de la « vaisselle en or » de Macron à l’Élysée !
Il est incapable de comprendre de lui-même la vision de la « vaisselle en or » de l’Élysée pour les gens qui ont bien du mal à boucler leur fin de mois. Quoi qu’il en soit, Macron est bien En Marche vers la sortie à 80 km/h, avec le ras le bol des Français outragés, en évitant, comme tout socialiste, d’en rechercher la cause.
Il aurait pu déclarer : « Moi je fais le constat qui est de dire, avec la « vaisselle en or«  de l’Élysée, que tout le système présidentiel est corrompu, on prend trop de pognon, on déresponsabilise le président élu, et on est dans la gabegie socialiste ». Comment décrire la vision présidentielle absurde de Macron à l’Élysée, sur la base d’une telle dépense avec un « pognon de dingue » pour se payer la « vaisselle en or » de l’Élysée ?
Macron est surtout bien décidé à répéter les erreurs et l’aveuglement de Giscard, avec l’affaire des diamants qui a précipité sa chute en 1981 grâce aux médias subventionnés de gauche. En France, la gabegie socialiste est de retour. Et la Bourse applaudit
 Macron qui ne cache pas sa satisfaction. En six mois, Bercy a prélevé des milliards d’euros de profit sur le dos des petits contribuables et des retraités. Bien plus qu’avec le socialiste dépensier Hollande le faible auparavant, avec son mandat calamiteux et sa pompe à Phynances.
Le racket fiscal de Macron de Bercy a été spécialement brillant ! Avec la CSG, c’est tout simplement le meilleur coup porté par Macron contre le pouvoir d’achat des Français en matière de prélèvement fiscal.
Après le coup des diamants de Giscard, la « vaisselle en or »

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer