Partager sur Facebook
Twitter
Google +
Je relaye souvent, dans notre blog, les billets de femmes musulmanes bien intégrées qui se battent pour l’assimilation et contre le communautarisme.
Leur parole porte plus, à mon sens, et apporte une condamnation sans appel de la complaisance d’une partie de la gauche avec l’islam, voire l’islamisme.
Aujourd’hui, c’est un véritable témoignage paru ce matin sur Causeur.fr que je vous propose. Celui de Myriam Ibn Arabi, professeur dans un lycée de banlieue, qui raconte sa visite au marché Héloïse d’Argenteuil où elle a été témoin de propagande antisémite faite au grand jour sur un stand du marché.
Au marché d’Argenteuil, la haine des « sionistes » a pignon sur rue
« Le procès injuste et délirant d’antisémitisme fait aux citoyens français de confession musulmane et à l’islam de France à travers cette tribune présente le risque patent de dresser les communautés religieuses entre elles », a écrit le recteur de la mosquée de Paris Dalil Boubakeur, pour répondre au manifeste des 300 contre l’antisémitisme publié dans Le Parisien.
Il me semble que face aux débats stériles, et aux discours de déni, il convient d’opposer des faits. Rien de tel que la réalité, pour nourrir avec pertinence le débat public. Et c’est bien un fait que je m’apprête à relater ici.
Il est beau mon burkini, il est beau
Nous sommes le dimanche 6 mai, et il est 12h20, à Argenteuil, commune la plus peuplée du Val d’Oise (110 000 habitants). Je viens de rentrer du marché Héloïse qui se situe dans le centre-ville, mais où il n’y a aucune mixité ethnique, sociale ou culturelle. La majorité des personnes qui sont en train de faire leurs courses ici, sont comme moi issues de l’immigration maghrébine. La moitié des femmes au moins est voilée, et le vendeur de maillots de bains, ne tarit pas d’éloges au sujet du burkini dont il fait la promotion sous mes yeux.
A l’entrée du marché, je suis passée devant un stand avec des gadgets à vendre aux couleurs du drapeau palestinien. T- shirts, mugs, stylos, tous portant le slogan « Free Palestine ».
L’orateur crache un discours de haine absolument insupportable à l’égard d’Israël. « Tueurs d’enfants ! Les sionistes chassent les gens de leurs propres terres

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer