Cette alliance politique révolutionnaire qui a prêté serment le 18 décembre 2017, catapulte l’Autriche en tête de la résistance de l’Europe de l’ouest à l’immigration musulmane de masse.

La coalition du Parti populaire et du Parti de la liberté qui a accédé au pouvoir le 18 décembre 2017 est une alliance advenue entre un parti anti-immigration et un parti anti-establishment. Ce nouveau gouvernement catapulte l’Autriche à l’avant-garde de la résistance aux migrations musulmanes de masse en Europe occidentale. La mutation démographique et religieuse actuellement en cours en Autriche, pays traditionnellement catholique, semble irréversible. L’Autriche est devenue une base importante de l’islam radical. « Nous avons beaucoup de points communs [avec Israël] Je dis toujours que si l’on définit l’Occident comme étant judéo-chrétien, alors Israël représente une sorte de frontière. Si Israël échoue, l’Europe échouera et si l’Europe échoue, Israël échouera » – Heinz-Christian Strache, leader du parti autrichien de la liberté. Les anti-immigrationnistes du Parti populaire autrichien et les anti- establishment du Parti de la liberté autrichien ont passé un accord de gouvernement qui les a mis en position de diriger l’Autriche pour les cinq prochaines années. Cette alliance politique révolutionnaire qui a prêté serment le 18 décembre 2017, catapulte l’Autriche en tête de la résistance de l’Europe de l’ouest à l’immigration musulmane de masse. Le chancelier élu Sebastian Kurz, 31 ans, vainqueur des législatives du 15 octobre a promis de stopper l’immigration clandestine. Il dirigera avec Heinz-Christian Strache, 48 ans, leader du Parti de la liberté, qui estime que la migration de masse équivaut à « islamiser » l’Autriche. L’accord de gouvernement entre les deux partis confère à Strache un statut de vice-chancelier ; et les portefeuilles de la défense, de l’intérieur et des affaires étrangères ont été attribués à des personnalités du parti de la liberté.   Le chancelier élu Sebastian Kurz (photo), a remporté les élections législatives autrichienne sur un programme anti-immigration clandestine. Il dirigera avec Heinz-Christian Strache, 48 ans, leader du Parti de la liberté, qui affirme que l’immigration de masse fait courir

  Source: parti-de-la-france.fr  

Voir sur le site du Parti de la France