Partager sur Facebook
Twitter
Google +
Après les élections présidentielles, le constat est alarmant. Le pouvoir est entre les mains de quelqu’un qui n’a pas de conviction politique précise, comme nous avions l’habitude de voir depuis le début de la République, et qui pousse les idées républicaines encore plus loin qu’auparavant. Je ne dis pas que les partis politiques de gauche à droite sont utiles pour le peuple puisqu’ils oeuvrent toujours pour une partie de la France souvent au détriment du bien commun, ce qui engendre des conflits perpétuels et légitime au sein du peuple. Au contraire, ce que j’essaye de dire est que maintenant nous ne connaissons pas le véritable nom de notre ennemi. Avant nous pouvions accuser la République, la gauche ou la droite ou même encore le système en place de trahir le peuple. Et nous ne saurons pas nommer ce qui le fera demain avec l’impulsion de M. Emmanuel Macron.
Pourtant, le travail des « Lumières » continue. Leurs valeurs républicaines prennent encore plus de terrain. J’en veux pour preuve officielle le nouveau président de la république ! Il a réussi à mettre à la tête du pouvoir un nouveau parti politique avec des convictions de gauche, de droite et d’ailleurs. C’est bien joué, de cette manière tous les électeurs s’y retrouvent un peu et c’est moins pire que l’extrême droite ! Seulement, le peuple n’est pas protégé dans ces conditions. Il a besoin avant tout que son identité soit préservée. Ce devrait-être la base pour mener une politique cohérente que ce soit en économie, en social, en éducation, en immigration, en justice, en diplomatie etc…
La réalité est toute autre. On veut nous faire croire que chaque individu peut inventer sa propre identité en faisant table rase du passé, avec des options à la carte ! Tout est possible ! Comme si, on pouvait se créer le meilleur CV pour vivre dans cette société qui est la notre. Or, dans cette multitude on cultive la différence alors que naturellement on ne veut pas être exclus du groupe. Mais si on veut en faire partie, il faut partager les mêmes convictions ! Et ce libéralisme à grande

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer