Partager sur Facebook
Twitter
Google +
On savait le premier ministre Edouard Philippe très proche d’Alain Juppé mais on ne savait pas qu’il était atteint de la même maladie que son mentor !
La juppéite ou retournement de veste compulsif !
J’ai fait une entorse à mon boycott du service public de l’audiovisuel en regardant l’Emission politique sur France 2 qui recevait, hier soir, Edouard Philippe. Je me suis néanmoins limité à la partie où Laurent Wauquiez débattait avec le premier ministre.
Dans ce débat, chacun était dans sa posture, et, à mon sens, le moment le plus intéressant fut celui où Laurent Wauquiez rappela à son adversaire une époque où Edouard Philippe se comptait dans les rangs des Républicains.
Bien évidemment; ce passage du débat n’a pas été relevé par les observateurs politiques car probablement trop gênant pour le représentant du pouvoir en place !

En effet, Laurent Wauquiez a pointé trois changements d’opinion d’Edouard Philippe en l’espace de moins de deux années :

Durant la campagne des primaires de la droite, Edouard Philippe était le porte-parole d’Alain Juppé qui avait proposé à l’époque l’institution de quota d’immigration voté par le parlement chaque année. Le premier ministre d’aujourd’hui n’en veut pas car il avoue la difficulté extrême de leur mise en place !

Même chose avec la remise en cause même partielle du droit du sol, également proposé par Alain Juppé, et refusé aujourd’hui par le premier ministre.

En tant que député des Républicains, Edouard Philippe avait déposé des amendements pour réduire l’Aide Médicale d’Etat (AME) qui offre des soins de santé gratuits aux clandestins présents sur notre sol. Aujourd’hui, il vient de faire voter une augmentation importante du montant de l’AME!

N’oublions pas que le premier ministre a refusé de revenir sur la décision calamiteuse de Christiane Taubira de supprimer les peines-planchers instituées par Nicolas Sarkozy ! Un vrai marqueur de droite renié par Edouard Philippe.
Avant l’intervention de Laurent Wauquiez, Edouard Philippe avait indiqué qu’il avait changé d’avis sur la PMA et que désormais il lui était favorable. Comment peut-on varier aussi rapidement sur des sujets aussi fondamentaux que la filiation qui font appel aux valeurs profondes de l’être humain ?
La réponse est simple : quand on est atteint

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer