Partager sur Facebook
Twitter
Google +
À une électrice paloise qui lui demandait en mars 2014 s’il envisageait pas tout de même une candidature à la présidentielle de 2017, François Bayrou se montrait catégorique : ni présidentielle, ni européennes, ni législatives, ni… participation à un gouvernement. Une promesse régulièrement répétée que le maire de Pau a déjà failli trahir une première fois quand il a songé, de 2016 à début 2017, à se présenter à l’élection présidentielle avant de soutenir la candidature d’Emmanuel Macron.

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer