En France, si l’on se réfère au Rapport annuel de l’Agence de la biomédecine, un peu plus de 25 000 bébés sont nés en 2014 grâce aux techniques de la procréation médicalement assistée (PMA) — ce qui représente effectivement 3,1 % des naissances, pour seulement 2,6 % cinq ans auparavant… Une augmentation à relier, entre autres, aux problèmes de fertilité rencontrés par nombre de couples.

Mais si je parle de big bang procréatif, c’est plutôt pour évoquer un phénomène plus large, d’envergure planétaire celui-là : le morcellement du processus de procréation. Lire la suite sur figarovox

  Source: parti-de-la-france.fr  

Voir sur le site du Parti de la France