Partager sur Facebook
Twitter
Google +

A l’image de Libération, qui, droit dans ses bottes, assume de représenter la bien-pensance, et donc affirme sa certitude d’être « du côté du Bien », Bernard-Henri Lévy court les plateaux télévisés et prêche l’accueil des migrants (en France, mais pas chez lui ! Ça n’est pas bien adapté !)
Sur Europe1, dimanche dernier, il a donné une leçon de morale à ce qu’il appelle (péjorativement ?) les «populations européennes. »
Il a affirmé, sans sourciller :
« On ne peut pas parler de crise des migrants. Le solde migratoire de l’Europe, comme disent les démographes ou les économistes, est nul. La balance est à zéro. Cette histoire de migrants ne tient pas ! »
Il faut être imbu de sa personne, comme ce philosophe de plateaux de télévision, pour affirmer devant les Français qu’il n’y a pas de crise migratoire ! L’Europe est sur le point d’exploser sur la question migratoire mais BHL, lui, ne voit pas de crise !
Avant de revenir sur ce soi-disant solde migratoire nul qu’invoque BHL, il faut citer d’autres propos encore plus graves, tenus dans la même émission. On y perçoit tout le mépris que le philosophe nourrit contre le peuple :
« Je crois que ce n’est pas un ras-le-bol mais un affaiblissement spirituel, une sorte d’affaissement intérieur des populations européennes. Quand on n’est pas capable de supporter autrement que comme une menace d’invasion un bateau fantôme qui croise au large des côtes européennes, c’est que ça ne va pas à l’intérieur. Je constate une espèce de fatigue, de lassitude démocratique dans nos pays. »
Les mots sont forts : « affaiblissement spirituel, affaissement intérieur. » Dieu merci, nos élites, BHL en tête, restent dignes et ne s’affaiblissent pas !
Quid du solde migratoire en Europe ?
C’est Michèle Tribalat, une démographe reconnue, qui a répondu à Bernard-Henri Lévy, dans un article de son blog, dans la rubrique « Fake News des élites ». Voici quelques éléments de cet article concernant le solde migratoire européen :
Pour Michèle Tribalat, le solde migratoire est un « piètre indicateur de l’immigration étrangère » :
Une autre façon de se faire une idée de l’évolution récente consiste à examiner le taux d’accroissement de la population née sur place et de celle née à l’étranger.
Mais bien évidemment,

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer