Partager sur Facebook
Twitter
Google +
Cocorico, nous avons les Jeux ! Quelle surprise ! C’est-y pas bien, ça  ? Bien sûr que c’est bien, cela permet à tout’celles z’et tous ceux qui ont participé à l’élaboration de ce projet – y compris ceux qui n’y sont pour rien car pas en fonction quand il a fallu monter le truc – de se voir enfin récompenser d’un magnifique  » Bravo et merci  » de la part du Macron.
Il paraît, qu’il a dit, que cette victoire c’est celle d’une cordée, d’une cordée qui a permis de mettre le ballon dans le but, celle d’une ambition portée par l’expérience des grands sportifs, la volonté des anciens présidents, de la patronne de l’Île de France, de Tony Estanguet, d’Huchon, de la merveilleuse Anne Hidalgo et… enfin bref, un projet  porté par tout le monde, y compris par Marseille, Paris, la France, les amoureux du sport et des retransmissions télévisuelles, le public et le privé, ta mère… Tout le monde sera cité, remercié, bisouillé sauf… le contribuable. Mais il est vrai qu’à celui-ci, on ne lui demande même pas son avis et que de toute façon, il ne peut qu’être d’accord puisque tous les précités sont d’accord.
Une grande victoire de la liberté, des territoires, de la fierté, de l’amour du pays, de la Seine-Saint-Denis… Cette merveilleuse Seine-Saint-Denis que c’est même pas vrai qu’elle est dans la mouise puisque, dixit Jupiter, elle n’est plus ce qu’elle était. Et avec les Jeux, plus d’emplois, plus d’enfants, plus d’enfants immigrés heureux de ne plus habiter un ghetto, plus d’innovation, z-y va la grande, tu vaux bien la Silicon Valley !

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer