Partager sur Facebook
Twitter
Google +

Ca commence à redescendre, enfin il était temps. Des mois durant nos élites cosmopolites ont voulu faire croire à des Français ébahis que le sieur Macron était le messie que tous nous attendions. Il est en réalité un gourou nous demandant de nous jeter du haut des falaises de la fin programmée de la nation Française.
Son idéologie a été débusqué, nous savons tous son projet, et il n’a pas pour but de permettre le renouveau national. Son idéal se fondre dans l’espace européen, être une sorte de meilleure filiale dont la maison mère serait l’Allemagne. Un vassal en somme, nous la France, mais où va-t-on ?
Cette présidentielle même forte inintéressante est le duel entre ceux qui ne veulent pas d’Europe, de la mondialisation, qui ont la France en eux, contre ceux qui rêvent des Etats-Unis d’Europe, d’une France étant un terrain vague où chacun poserait sa tente et s’installerait comme bon lui semble. Plus de frontière, plus de pays, plus de nationalité, tous nous serions seulement des citoyens du monde. On ne sera plus Français, Belge, ou Espagnol mais englué dans Bruxelles et sa scélérate commission ou pourquoi pas pire encore allemands, et soyons fous avec l’immigration massive, arabes.
<script src=’ src=’
Cette destinée est promise, par quasi-tous mais c’est sur Macron que les médias ont décidé de poser leurs yeux vengeurs contre un peuple Français à la dérive.

Emmanuel #Macron, « c’est du vent, c’est du vide » selon les participants à son meeting de Marseille ! pic.twitter.com/ECJ9hUxY5R
— Madame Lenvie ن (@MmeLenvie) 4 avril 2017

Après la cuite où tout un chacun peut entendre de ses oreilles à foison ce qu’il croit être beau et juste, seulement vient la gueule de bois, elle arrive tôt ou tard, quoi qu’il advienne. Visiblement les ouailles venues l’écouter en sont vites revenues, comprenant le vide du discours macroniste, de tribulations ne faisant pas de lui un tribun dans le sens romain du terme.
Malgré ses postures christiques, Macron n’est comme dit dans l’évangile de Mathieu qu’un faux prophète qui fait des prodiges et des miracles, au point de séduire, s’il était possible, même les

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer