Ce n’est plus un avis de tempête, mais bien une alerte ouragan qui souffle sur la Macronie. Alors que Macron faisait le kéké avec des jeunes à Saint-Martin un an après le passage de l’ouragan Irma, le président est chahuté un vent lyonnais qui souffle rudement fort : le Collomb. Un ministre qui présente sa démission, qui se la voit refuser, mais qui part finalement 24 heures plus tard. Le pouvoir n’a jamais été aussi fragile et les preuves de son enlisement sont manifestes. Collomb sème le chaos et laisse son ancien champion KO.

Un ministre démissionnaire sommé de rester, mais qui « maintient sa proposition de démission » et qui se retrouve un jour plus tard à poireauter un quart d’heure pour une passation lunaire avec le Premier ministre. Si les débuts de Gérard Collomb  avaient été timides place Beauvau, sa sortie est au moins très remarquée. Ministre nul qui a accumulé les fuites devant la tâche et les bourdes, Collomb n’a jamais trouvé sa place à Paris. Il file donc à Lyon où le maire a démissionné comme un bon petit soldat afin de lui laisser la place et mettre en route la machine à propagande qui devra assurer à Collomb un succès aux municipales de 2020. Le blues du premier flic de France Collomb est parti et il laisse un goût amer au reste de l’exécutif. Soutien de la première heure du faux novice Macron et fusible qui n’a jamais dit son non dans l’affaire Benalla-Macron. Une affaire qui a montré une fois encore que le « premier flic de France » était le dernier à savoir ce qui se passait sous son nez. Dans ces conditions, la lutte contre la délinquance et le terrorisme était largement au-dessus de ses maigres compétences. Malmené et prêt à dire n’importe quoi sous serment, Collomb a compris que sa survie passerait par un départ rapide en direction de Lyon. Malheureusement pour lui, Macron a refusé sa démission et le ministre a alors affirmé partout (et en premier lieu au Figaro) qu’il était prêt à rendre son tablier à n’importe quel moment. Un

  Source: parti-de-la-france.fr  

Voir sur le site du Parti de la France