Partager sur Facebook
Twitter
Google +
Ce n’est pas un poisson d’avril surtout pas, mon but n’étant pas de créer le buzz pour attirer le chaland mais de démontrer le changement profond que connaît notre société Française. Un changement allant bien entendu à l’encontre de ce que la nation, un changement que nous refusons auquel cas nous ne sommes plus la France.
Entendons-nous la France est la création de l’Eglise, et de l’Etat, on peut ne pas l’accepter mais alors il ne faut pas se définir comme Français et aller voir ailleurs si l’herbe est plus verte. Moi je me sens porteur de cet héritage, je le prends comme étant une partie de moi-même, je le défends et attaque tous ceux qui justement veulent le changer pour en apporter un autre.
C’est pourquoi j’ai mes cibles mais puis-je faire autrement ? Si celles-ci n’étaient que de passage, ou respectaient la réalité Française je n’aurais rien à redire, mes arguments n’étant pas gratuits, n’étant pas de simples allergies à une différence de phénotype ethnique.
Nous demandons en tant que Français, que les étrangers vivent en France comme des Français, c’est pas compliqué à comprendre, c’est pas non plus une demande folle.
Evidemment ce vœux pieux n’arrive pas surtout lorsqu’on lit la dernière «  À la recherche d’un terrain pour déménager ses locaux, l’association Salam souhaitait se porter acquéreur d’une partie de l’ancien plateau sportif, situé tout près de la passerelle piétonne. Un plateau utilisé de façon très occasionnelle selon la municipalité. Lors de conseil, les élus ont donc dû se prononcer sur cette division cadastrale : d’un côté un plateau multisports destiné aux jeunes et familles ; et de l’autre la construction d’un lieu de culte. »
Premier adjoint, Bruno Beauvois a argumenté : « Ça restera un terrain de sports, mais il y avait une demande de l’association Salam pour rester aux Vaucrises, et il fallait des parkings, il y a donc eu cette opportunité qui arrange tout le monde. » Pour Sébastien Eugène : « Rappelons que ce lieu de culte existe déjà aux Vaucrises. Il s’agit donc là d’un déménagement. » Et le maire de rappeler qu’une des définitions de la laïcité, c’est quand la puissance

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer