C’est un étrange trafic qui parcoure la Méditerranée : dans un sens, des armes vers l’Afrique et le Moyen-Orient ; dans l’autre, des réfugiés victimes de ces armes. Étrangement, les responsables politiques européens feignent d’ignorer la cause principale de ces migrations.

  Source: voltairenet.org  

Voir sur Le réseau Voltaire