Partager sur Facebook
Twitter
Google +

84% des Français pensent que le Monarc n’améliora pas leur pouvoir d’achat et 72% considèrent que leur pouvoir d’achat a baissé depuis mai 2017 ! On se rend compte chaque jour davantage que l’inexpérience est un lourd handicap. Depuis l’élection du « puceau de la pensée », c’est un cataclysme économique. Toutes les mesures prises sont contre-productives. Comme tous les médiocres, pour exister il a besoin de se mettre en avant, mais pas normalement puisqu’il ne peut briller par son intelligence ! Entre insultes aux Français et à présent « Que font ces dirigeants avec ces esprits fous et qui mentent à leur peuple », lors de son dernier déplacement en Slovaquie et maintien de sa « politique » sans changement de cap, la colère et l’exaspération montent. Dénigrer, insulter, provoquer, stigmatiser les uns et les autres, diviser la société… Les Français sont à bout ! Macronéron se comporte de plus en plus comme un pompier-pyromane qui cherche à diviser la France plutôt qu’à la rassembler. Son clivage virtuel « progressistes » contre « populistes » est un leurre qui vise à dissimuler le fiasco de sa politique.
Sa dernière macronade : comparer l’Europe actuelle à celle de l’entre-deux-guerres. Ses propos dégoulinent de bêtise. Quel aveu d’impuissance d’être obligé d’aller sur le terrain du nauséabond ! La peste En Marche… Qui ose dire : « On ne gagne rien dans l’humiliation de l’autre ». La palme d’or du cynisme 2018 est attribuée à Macronéron ! Retour également des lépreux nationalistes, mais il n’humilie personne, juste les peuples qui ont voté pour ces soi-disant lépreux comme Salivini ou Orban dont il fait des boucs émissaires. Concernant Orban par exemple le gamin devrait se renseigner un peu, il passerait, pour moins crétin qu’il n’est, il a remporté trois fois les élections. Personne n’a dit qu’elles avaient été truquées. Savez-vous qui est son principal adversaire politique? L’extrême droite. Faire de Viktor Orban un dictateur et un leader de l’extrême droite ne correspond pas à la réalité. Lamentablement et comme prévu, Macron nous ressort sa compol ultra réchauffée « moi ou le néant ». Pauvre homme

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer