De Jeanne Smits sur Réinformation.tv : Mirjam Heine est allemande, étudiante en médecine, et elle voudrait changer le regard sur les pédophiles. C’est au cours d’une conférence TED donnée à l’université de Würtzberg en Allemagne qu’elle a affirmé, devant un auditoire sans doute interloqué, que « La pédophilile est une orientation sexuelle inchangeable, au même titre que… l’hétérosexualité ». Si la jeune conférencière n’est pas allée jusqu’à justifier les actes pédophiles, elle a néanmoins ouvertement pris la défense de ceux qui ont ces pulsions « parce qu’on naît comme ça ».

C’est exactement la même argumentation qui a présidé au rapide changement de regard sur l’homosexualité qui s’est imposé au XXe siècle finissant dans la plupart des pays développés. Puisque les homosexuels seraient « nés comme ça », pourquoi les empêcher de vivre selon leurs attirances naturelles ? Certains ont osé dire alors qu’on savonnait la pente et qu’on préparait à terme la légalisation de toutes les aberrations sexuelles. On les montrait du doigt, mais aujourd’hui, avec les nouveaux combats pour les droits « trans » et cette promotion dans un milieu qui n’a rien de marginal de la compréhension envers les pédophiles, l’affaire paraît bien engagée. Les conférences TED Technology, Entertainment and Design, s’intéressent à tous les domaines, avec l’objectif affiché de « répandre des idées » en vue de « changer les attitudes, les vies et finalement, le monde ». TED appartient à une « fondation à but non lucratif et non partisane » mais très prompte à publier les idées dans le vent : syncrétisme religieux, droits LGBT, lutte contre le changement climatique… En l’occurrence, les propos de Mirjam Heine ont tout de même choqué, à telle enseigne que les dirigeants des conférences TED se sont fendus d’un communiqué expliquant que la jeune femme avait un peu trop sollicité ses sources : la conférence n’est plus en ligne en raison du grand nombre de commentaires négatifs qu’elle a suscités. Ils ont ajouté que nombre d’internautes y avaient vu un argument en faveur d’une pratique « illégale et dommageable ». Le communiqué a été complété par la suite par une phrase assurant que les conférences TED ne soutiennent ni ne recommandent

  Source: parti-de-la-france.fr  

Voir sur le site du Parti de la France