Cet article Comparez les programmes des candidats à la Présidentielle est apparu en premier sur Le Réveil de la France.
.quiz_section { display: none; }
 
Pour les élections de 2017, notre think tank Le Réveil de la France a analysé les propositions majeures des candidats à l’Election Présidentielle dans les thématiques suivantes : fiscalité, social, santé, éducation, organisation de l’Etat, énergie, vie politique, Europe, sécurité, justice et innovation. Pour la première fois, nous donnons la possibilité aux citoyens de se faire leur propre opinion.
 
Répondez aux 40 questions de notre quiz et découvrez de quel candidat vous êtes le plus proche.
1) Comment réinventer l’impôt sur le revenu ? Relever progressivement le plafond du quotient familial à 3 000 euros pour réduire l’impôt sur le revenu des familles. Remplacer les mécanismes de déduction existants sur l’ISF par des mécanismes de même nature s’appliquant à l’impôt sur le revenu. Exonérer les successions en ligne directe à hauteur de 500 000 € par part et faciliter la transmission d’entreprises en les exonérant de droits de succession et de donation sur 90 % de leur valeur (75 % aujourd’hui).Baisser de moitié le taux de l’impôt sur les sociétés pour les bénéfices réinvestis sur le sol français. Supprimer les contributions additionnelles à l’IS en 2018 et diminuer progressivement le taux d’IS pour atteindre environ 25 % au terme du quinquennat. Maintenir le dispositif à taux réduit à 15 % de l’impôt sur les sociétés pour les TPE-PME et créer un taux intermédiaire à 24 % (au lieu de 33 %) pour les PME. Moduler l’impôt sur les sociétés en fonction du réinvestissement des bénéficesModuler l’impôt sur les sociétés en fonction du réinvestissement des bénéfices. Baisser l’impôt sur les sociétés de 33,3 % à 25 % pour rejoindre la moyenne européenne. Libérer la pression fiscale sur nos petites entreprises en exonérant de l’impôt sur les sociétés en-dessous d’un certain seuil de bénéfices (environ 30 000 €). Pour celles réalisant des bénéfices plus importants, envisager une taxation progressive constituée de deux paliers à 15 % et 25 %, synonyme de choc de compétitivité et d’attractivité retrouvée. Supprimer l’intégralité des niches

  Source: Le Réveil de la France  

Voir sur le site Le Réveil de la France