Partager sur Facebook
Twitter
Google +

Bravo, maintenant on sait pour qui roule l’administration et tous ces affidés. Les Français ont compris que les institutions ne se laisseraient pas faire, qu’elles ne tomberaient pas en tout cas pas tout de suite, par conséquent il fallait imposer un personnage de leur rang. Comme on dit, il fallait que tout change pour que rien ne change, et pour que reste bien accroché ce système pervers visant à tuer la nation.
Puisque normalement si nous suivions la loi, Emmanuel Macron n’aurait pas pu être élu, son élection est illégale, nous le savons, vous le savez, mais cela a été théorisé pour que jamais les ennemis de la France ne perdent le pouvoir. Ils l’ont gagné, ils l’ont eu, ils veulent par conséquent le garder jusqu’à toujours.
Il est évident qu’il n’était pas possible qu’Emmanuel Macron sorti de nulle part, puisse en quelques mois accéder à la présidence de la République, surtout avec un passif aussi fort qu’être secrétaire général de l’Elysée de M. Hollande puis son ministre de l’économie. Il y aurait tout du moins un rejet de sa personne parce que fils spirituel du vil Hollande.
Seulement nous luttons il faut le dire contre des gens excessivement puissants, très riches, ayant tous les leviers médiatiques, institutionnels, et politiques.
Cette décision démontre que les dés étaient pipés que l’élection de 2017 était jouée d’avance, il s’agit d’un vol démocratique, je dirai même d’un coup d’état médiatique. C’est la France d’aujourd’hui et si nous ne faisons rien ce sera la France de demain, et cela pour notre plus grand malheur.
SOURCE LE PARISIEN

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer