Le 14 avril entre 3:42 à 5:10 heurs (heure de Moscou) les porteuses aériennes et navale des Etats-Unis et leurs alliés ont frappé de missiles des objets militaires et civils de la République arabe syrienne. Les systèmes de défense aérienne russes aux bases de Hmeimim et de Tartous ont détecté et contrôlé en temps opportun tous les lancements de missiles par les porteuses navales et aériens des États-Unis et de la Grande-Bretagne. La participation annoncée de l’aviation française n’a pas été fixée. Les (…)

  Source: voltairenet.org  

Voir sur Le réseau Voltaire