Si le Congrès du Dialogue national syrien n’a pas réglé le conflit, il a balayé les groupuscules qui prétendaient représenter les Syriens pour le compte des Occidentaux. Il a également dégagé un consensus, adopté par les représentants de la presque totalité des Syriens, et décidé de la création d’une Commission constituante. Les bases de la paix ont été posées, mais sans les Occidentaux.

  Source: voltairenet.org  

Voir sur Le réseau Voltaire