S’adressant à Rome aux participants du « Mediterranean dialogue 2018 », le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a déclaré qu’il est impossible de parvenir à la paix en Iraq et en Libye tant que l’on n’aura pas réglé le problème palestinien. L’analyse historique selon laquelle l’ensemble des conflits du Proche-Orient actuel sont impactés par le plus ancien de tous, les conditions d’établissement de l’État d’Israël, faisait jadis consensus, y compris en Israël. Cependant les dirigeants (…)

  Source: voltairenet.org  

Voir sur Le réseau Voltaire