Aujourd’hui, j’ai réussi à faire ratifier le cinquantième amendement qui durcit le contrôle de l’immigration. Ça se fête ! » Sur la photo, postée sur sa page Facebook le 14 mars, Inger Stojberg pose avec un gros gâteau recouvert d’un nappage au chocolat, décoré d’un drapeau danois et d’un « 50 » en massepain.

La ministre danoise de l’immigration et de l’intégration affiche un grand sourire. L’amendement en question entérine la suppression des allocations pour les immigrés ayant commis une infraction. Une posture politiquement incorrecte assumée Au Danemark, le cliché a suscité l’indignation. Le secrétaire général de la Croix-Rouge, Anders Ladekarl, a posé à son tour devant un plateau de pâtisseries, encourageant les Danois à donner 50 couronnes (près de 7 €) à l’ONG par SMS, en tapant le mot kage (« gâteau » en danois) sur leur téléphone. L’organisation a recueilli un demi-million de couronnes en vingt-quatre heures. Sous le feu de la critique, Inger Stojberg a reçu le soutien de son patron. Le premier ministre libéral, Lars Lokke Rasmussen, s’est désolé que la photo ait pu être mal interprétée. « C’est bien que le gouvernement applique sa politique, et ce que nous célébrons est le résultat, et non la méthode », a-t-il déclaré, précisant que sa ministre avait un faible pour les friandises. Depuis son arrivée au gouvernement en 2015, Inger Stojberg, 44 ans, cultive la controverse. Peu importe que ses propos choquent. Elle désarme ses opposants par une posture politiquement incorrecte parfaitement assumée et un humour qui fait des ravages sur les réseaux sociaux, au point de la propulser  ministre préférée des Danois. Fille d’un couple d’agriculteurs de la province du Jutland, elle s’est lancée en politique au lycée. Diplômée en gestion d’entreprise, elle entre au Parlement en 2001, l’année même où le Parti libéral (Venstre) revient aux affaires, avec le soutien des populistes du Parti du peuple danois, inaugurant le durcissement de la politique  d’immigration qui n’a cessé depuis. Chez elle, tout est question de valeurs – celles du royaume de 5,7 millions d’habitants, qu’elle veut défendre  contre l’immigration et les tenants d’un multiculturalisme débridé. Son but : réduire  au maximum l’entrée des migrants au Danemark (6 235 en 2016, contre 21 316 en 2015). Des pubs pour décourager  les

  Source: parti-de-la-france.fr  

Voir sur le site du Parti de la France