Première formation politique du Danemark, le Parti social-démocrate, membre de l’opposition au gouvernement de centre-droit, a présenté lundi un projet de réforme censé tarir l’arrivée d’étrangers « non-occidentaux » à travers une batterie de mesures.

« Nous voulons plafonner le nombre d’étrangers non-occidentaux accueillis au Danemark pendant une année », a expliqué dans un épais dossier publié sur internet la cheffe de « Socialdemokratiet », Mette Frederiksen. « Nous voulons réformer notre système d’asile entre autres en installant des centres d’accueil à l’extérieur de l’Europe. A l’avenir, il ne sera possible pour les réfugiés d’obtenir l’asile au Danemark qu’au titre des quotas fixés par l’ONU », a-t-elle ajouté.  Les demandeurs d’asile qui se présenteront « spontanément » au Danemark seront renvoyés vers un centre d’accueil dans un pays hors d’Europe, par exemple en Afrique du nord, pendant l’examen de leur dossier. Le pays de 5,7 millions d’habitants n’a plus les moyens d’intégrer les étrangers sur son sol, affirme Mette Frederiksen. « La population au Danemark a changé rapidement en peu de temps. En 1980, 1% de la population danoise n’était pas d’origine occidentale. Aujourd’hui on est à 8% », a-t-elle souligné.   Le Figaro  via fdesouche

  Source: parti-de-la-france.fr  

Voir sur le site du Parti de la France