Partager sur Facebook
Twitter
Google +

C’est ça le message de nos chances pour la France, c’est ce qu’ils veulent pour nos peuples, que nous nous adaptions à l’immigration extra-européenne. Donc les Français originels ceux qui vivent ce pays depuis des générations doivent s’adapter à ceux qui arrivent ou qui ont posé le pied seulement hier. Qu’est-ce que cette déclaration de cette fonctionnaire canadienne signifie ? Qu’en réalité les indigènes de France ou du Canada ne sont pas sur leurs terres chez eux, mais chez les arrivants.
Mon combat c’est celui de la France Française, celle qui prédomine depuis 1500 ans, car il y a une particularité en France, que ne connaissent, ni les espagnols, ni les allemands, ni les anglais, ni les polonais. Et cette particularité de grandeur n’est propre qu’à la nation France. Je veux que 90 ou 95% des gens qui habitent ce pays soient des Dupont et des Durand pour prendre les noms nationaux les plus communs. Sans cela on n’est plus la France.
Et l’immigration surtout extra-européenne nous attire vers le bas, fait perdre cette grandeur qui est la nôtre, ou plutôt celle du vrai Français de souche. Seulement nos états ont signifié que c’était mal, que l’indigène Français était le méchant de l’histoire, qu’il avait a expié des pêchés qui dans le fond n’étaient pas les siens. Puisque dans le fond il est le coupable.
Arrêtons avec ça, sortons de ces visions, de ces idéologies qui créent la haine de soi, nous n’avons pas à accepter ces gens, ils ne nous acceptent pas chez eux. Fendons ce discours de ces élites mondialisées qui nous ont mis dans cette situation, de toute façon on ne peut rien attendre d’elles, elles souhaitent la mort du peuple originel. Tant que nous n’utiliserons pas la violence pour débouter ces gens nous serons toujours les idiots de l’histoire, pire nous aurons obligation soit de nous assimiler à l’étranger soit de mourir. C’est selon.
SOURCE LE-PEUPLE
 

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer