À la réunion du Conseil de l’Atlantique Nord de ce 14 avril, les États-Unis, la France et le Royaume-Uni ont fourni des informations aux Alliés sur l’action militaire qu’ils avaient menée conjointement ce même jour. Ils ont expliqué qu’un important faisceau d’informations indiquaient que le régime syrien était responsable des attaques ayant visé des civils à Douma le 7 avril, et que leur action militaire avait été circonscrite à des installations permettant la production et l’emploi d’armes chimiques par (…)

  Source: voltairenet.org  

Voir sur Le réseau Voltaire