Nous continuons de suivre de près les informations troublantes reçues le 7 avril concernant une possible autre attaque aux armes chimiques, ciblant cette fois-ci un hôpital de Douma, en Syrie. Un certain nombre de contacts et de membre du personnel médical sur place signalent un nombre potentiellement élevé de victimes, y compris chez les familles qui se cachent dans des abris. Ces informations, si elles venaient à être confirmées, sont terrifiantes et exigent une intervention immédiate de la (…)

  Source: voltairenet.org  

Voir sur Le réseau Voltaire