Nous exprimons une ferme protestation vis-à-vis de la décision prise par plusieurs États membres de l’UE et de l’Otan d’expulser des diplomates russes. Cette démarche, que nous jugeons hostile, ne correspond pas à la tâche et à l’intérêt d’établir les causes et de trouver les coupables de l’incident du 4 mars 2018 à Salisbury. Ce geste provocateur, effectué selon le fameux principe de solidarité avec Londres par les pays qui ont suivi le sillage des autorités britanniques dans l'”affaire Skripal” et qui (…)

  Source: voltairenet.org  

Voir sur Le réseau Voltaire