Partager sur Facebook
Twitter
Google +

Surprise ! Demain c’est le jour des soldes mais à l’envers, c’est-à-dire que tous les produits alimentaires que vous achetiez la veille verront leurs prix augmenter de 10%.
La récente loi Alimentation a relevé à 10 % le « seuil de revente à perte » ou SRP. Le gouvernement veut obliger les distributeurs à vendre leurs produits d’appel à des prix supérieurs de 10 % à ceux auxquels ils les ont achetés. Ces produits, qui ne génèrent aucun bénéfice mais attirent le chaland, ne pourront plus être vendus à perte. Concrètement : un produit acheté 1 euro devra être vendu au minimum à 1,10 euro.
La loi interdit aussi les promotions supérieures à 34% sur un produit. En clair : les opérations « 1 produit acheté = 1 produit offert », équivalant de facto à une remise de 50%, ne seront plus autorisées. De plus, seuls 25% des volumes de produits peuvent faire l’objet d’une promotion.
Pourquoi cette loi imbécile pour les consommateurs ? C’est pas compliqué il faut pour Macron remercier ses amis milliardaires propriétaires des supers marchés et autres grandes surfaces, en leur permettant de vendre avec des marges supérieures. Quand j’écris que ce Macron est la marionnette des lobbys que l’on me prouve le contraire aujourd’hui !
[Loi #Alimentation et relèvement du SRP au 1er février] : notre analyse sur l’impact économique pour les #PME françaises implantées dans les #territoires @FEEF_France #EGAlim #commerce pic.twitter.com/Ttjc0SCemF
— DOMINIQUE AMIRAULT (@Dom_Amirault) 31 janvier 2019

#LoiAlimentation
A partir du 1er février, la loi Alimentation relève le SRP (seuil de revente à perte), interdit les promotions du type ” 1 produit acheté =…
— Lotis (@Lotisauteur) 30 janvier 2019

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer