Partager sur Facebook
Twitter
Google +

**Depuis le début de l’année 2018, en quatre mois, 104 églises ont été vandalisées.
En avez-vous entendu parler dans les « médias » ?
Silence radio, probablement « sur ordre ».
En revanche, si une seule mosquée, ou une seule synagogue, avait été vandalisée cela aurait fait la « Une » de tous les commentaires.
Nous ne pouvons que constater la triste réalité : tout ce qui concerne les églises, les catholiques, certaines identités, et certaines origines, est occulté ou minimisé !
**Le ministère des Affaires Etrangères Britannique met en garde « ses » millions de touristes contre les risques très élevés d’attentats islamiques dans certains pays : la Turquie, l’Egypte, le Maroc, la Tunisie….mais également la France, classée comme pays à fort risque.
Il n’y a que notre gouvernement qui ne s’en rend pas compte et se comporte comme si « tout allait bien » dans le meilleur des mondes !
Nantes (Loire Atlantique) – Mardi soir, il est 20 h 30, rue des Plantes, lorsqu’un équipage de CRS s’apprête à contrôler un véhicule recherché par la police dans le cadre d’une enquête pour trafic de stupéfiants.
L’identité de l’automobiliste n’étant pas « très claire », il dit se nommer Mamadou D. mais ses papiers d’identité son au nom de Aboubakar F. né à Garges-les-Gonesses (Val d’oise). Les CRS reçoivent l’ordre de le ramener au commissariat.
Le conducteur, un jeune délinquant de 22 ans, fait mine de sortir puis tente de se dégager en faisant une brusque marche arrière au cours de laquelle il percute un policier, qui a pu tout juste s’écarter et est légèrement blessé aux genoux.
La voiture termine sa course en défonçant une barrière.
Un de ses collègues sort son arme et tire.
Le jeune homme, touché à la carotide, décède durant son transport à l’hôpital.
Il était parfaitement connu des services de police pour vol avec effraction, menaces de mort, association de malfaiteurs, vol en bande organisée et recel.
Il faisait d’ailleurs l’objet d’un mandat d’arrêt.
Immédiatement le quartier du Breil-Maville s’embrase. Les forces de l’ordre sont prises à partie par quelques dizaines d’individus « cagoulés ».
Des cocktails Molotov sont jetés sur les policiers, des voitures incendiées, ainsi qu’un centre paramédical situé dans un centre commercial et la Maison des Associations..
Force nous

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer