Manlio Dinucci observe l’unanimisme des dirigeants occidentaux et des élites progressistes pour soutenir la guerre contre la Syrie. Toute l’armada de l’Otan est prête à violer le droit international et à semer la mort au nom d’un Bien imaginaire : sauver les populations civiles des armes chimiques d’el-Assad. Alors même que les seules preuves établies attestent la responsabilité des jihadistes, justement soutenus par des membres de l’Otan.

  Source: voltairenet.org  

Voir sur Le réseau Voltaire