Partager sur Facebook
Twitter
Google +

Il va falloir vous y faire, et ce n’est que le début. Les français ont voulu la république, et bien qu’ils ne se plaignent pas. C’est cela la république exemplaire. À croire que mes concitoyens n’ont rien retenu des leçons d’histoire de l’école de la république.
Pourtant, la nature de ce régime politique est connue, il suffit d’ouvrir un livre et de comprendre ce qui est écrit. La république romaine, régime originel, était fondée sur l’achat de clientèle, la concussion, l’éviction plus ou moins radicale des gêneurs, la main-mise des possédants sur le pouvoir, avec pour cache-misère la création des tribuns de la plèbe qui donnaient l’illusion aux différents collèges corporatifs et populaires, d’être représentés et d’avoir une part au pouvoir.
Pour ceux qui imagineraient que notre république a été vertueuse, ne serait-ce qu’un instant, qu’ils se rassurent, il n’en n’a rien été. Depuis Danton piquant dans la caisse, jusqu’aux dernières affaires qui ont à peine secoué l’actuel gouvernement, les républiques successives ont toujours connu des scandales financiers, des affaires de corruption, de détournements. Et imaginer que ces gens vont, ne serait-ce qu’un instant, rendre des comptes au corps électoral, c’est croire au Père Noël.
Républicains de tout bord, cessez de vous plaindre et assumez votre connerie jusqu’au bout.
Affaire Benalla : la commission d’enquête de l’Assemblée ne publiera pas de rapport
— Netty Végas (@NettyVegas2013) 2 septembre 2018

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer