Extrait de l’Édition du 18 juin 2018 Réinfo, journal d’information bimensuel du Parti de la France

Petit cours de droit électoral. L’article L52-8 du code électoral stipule que, je cite, « Les personnes morales, à l’exception des partis ou groupements politiques, ne peuvent participer au financement de la campagne électorale d’un candidat, ni en lui consentant des dons sous quelque forme que ce soit, ni en lui fournissant des biens, services ou autres avantages directs ou indirects à des prix inférieurs à ceux qui sont habituellement pratiqués ». Mais, ça c’est pour les simples mortels comme les candidats du Parti de la France. Jupiter, plus connu sous le nom de l’Illuminé du Touquet, est semble-t-il, au-dessus des lois de la République dont il est le Président.   Une enquête approfondie le prouve : des entreprises ont cassé leurs prix pour se mettre au service d’Emmanuel Macron pendant la campagne présidentielle. Des salles de spectacles pour les meetings, avec des remises atteignant 85 %, accompagnées de remises de 100 % pour le matériel comme des rétroprojecteurs… Des remises désintéressées ? Pas sûr. Par exemple, la salle Bobinoet le Théâtre Antoine,obtenus avec des réductions de 75 %, ont le même propriétaire, un certain Jean-Marc Dumontet… associé d’ailleurs à Laurent Ruquier. Après l’élection d’Emmanuel Macron, ce même Jean-Marc Dumontet se serait bien vu… ministre de la Culture. Ces derniers jours encore, certains le voyaient remplacer Françoise Nyssen. Tout n’est donc pas perdu, courage et patience Jean-Marc ! La société Eurydice fut également un partenaire assidu de la campagne d’Emmanuel Macron. Et généreuse avec des remises exceptionnelles allant de 30 à 100 %. Une société qui a pour directeur commercial Arnaud Jolens. « Avait » devrais-je plutôt dire, puisqu’il a été embauché à l’Élysée après l’élection présidentielle… Même si on ne connaît pas encore le retour d’ascenseur, d’autres gérants de salle ont été sensibles au charme du petit Manu. Située dans le nord-est de Paris, la Bellevilloisea été réservée par plusieurs candidats. Benoît Hamon a dû régler la somme de 4 900 €. Tarif pour l’Illuminé : 1 200 euros. À la Maison de la Mutualité à Paris, GL Events, le gestionnaire de la salle a accordé à l’équipe de

  Source: parti-de-la-france.fr  

Voir sur le site du Parti de la France