Partager sur Facebook
Twitter
Google +

Doucement, tout doucement, Macron se « hollandise » …Ce sont les baisses d’impôts (taxe d’habitation, défiscalisation des heures supplémentaires) dont on ne parle plus ou qu’on retarde, en – en même temps – les nouveaux impôts qui, eux, sont bel et bien confirmés (CSG).
Sur le plan de la sécurité, c’est la même chose … Pas de vagues dans les quartiers ! Voici un article paru sur le site de Lyon Capitale et qui parle de curieuses consignes données à la police :
A Lyon, la police priée de lever le pied
Des consignes sont données par certains chefs de service de police d’éviter d’intervenir dans les quartiers « chauds » de Lyon, un arrêté préfectoral interdit de poursuivre les deux-roues se livrant à des rodéos, des sanctions sont prises à l’encontre de policiers qui bravent les interdictions de poursuivre certaines types de délinquance… Objectif : éviter les émeutes !
Entre le marteau et l’enclume. C’est la situation dans laquelle se trouvent, semble-t-il, certains services de police lyonnais.
D’un côté, la politique du chiffre – la « bâtonite », dans le jargon – qui est toujours d’actualité.
De l’autre, les directives, la plupart du temps orales, de ne pas en faire trop ou carrément de ne pas opérer dans certains quartiers ou sur certaines infractions et délits. « La peur du préfet, ce sont les émeutes » assure un gradé d’une cité « chaude » de l’agglomération.
Avec, sur fond de gyrophare, une dose d’autocensure des policiers eux-mêmes qui n’osent parfois plus agir sous peine de faire l’objet de sanctions disciplinaires …
Guillaume Lamy pour Lyon Capitale
Il n’est pas inintéressant de noter quelques commentaires qui ont ponctué l’article précédent :
C’est vraiment n’importe quoi
Je comprends mieux pourquoi sur la duchère, le rodéo revient. Toute la journée, les soirs, le wk ; les motos de cross, les quads, etc..; tournent et fond du bruit. C’est épuisant pour les habitants. Tous ces jeunes restent en bas des immeubles, ils fument, ils boivent, ils mangent (barbecue sauvage), les voitures (portes grandes ouvertes) restent toute la nuit avec la radio qui hurle.
L’autre jour, ils ont même

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer