Un peu plus de 500 kurdes convertis au christianisme viennent de fuir l’Iran. Selon eux, le gouvernement d’Hassan Rohani tolère sans problème les chrétiens de longue date, mais il réprime durement les convertis qu’il considère comme des traitres à l’islam passés sous influence occidentale. Or, depuis le durcissement politique de l’Iran chiite, de nombreux kurdes iraniens abandonnent l’islam sunnite qu’ils considèrent comme une religion intolérante et cruelle. Ils se convertissent alors à ce qu’ils (…)

  Source: voltairenet.org  

Voir sur Le réseau Voltaire