Partager sur Facebook
Twitter
Google +
J’ai écouté attentivement Macron nous causer d’Europe; une Europe qu’il veut refonder de fond en comble. Quel discours ! Superbement construit. Avec tout plein de belles métaphores et de jolies citations judicieusement choisies. Indéniablement, le personnage est bon, très bon même quand il s’agit de nous vendre une nouvelle Europe des peuples, ou plus exactement, une nouvelle Europe du peuple européen. La nuance est de taille ! Nous ne parlons plus de peuples mais du peuple…
Des propositions, il n’en manque pas quand il s’agit de bâtir une souveraineté européenne: créer un parquet européen contre le terrorisme (quid des parquets nationaux ?) et une académie européenne du renseignement, créer un fond européen de la Défense, intégrer dans les armées nationales plus de soldats étrangers (souvenez-vous, nous n’avons plus de ministre de la Défense mais un ministre des Armées) et construire une culture stratégique commune, voire une justice commune… Créer une force européenne de sécurité civile pour agir lors des catastrophes naturelles (quid de notre propre sécurité civile ?).
Oui, il ne manque pas d’idées quand il s’agit d’immigration:  » l’Europe n’est pas une île « , créons donc un office européen de l’asile et une police européenne des frontières (Frontex ?) et puisque les réfugiés sont là, créons des programmes d’intégration pour mieux accueillir les réfugiés qui auront obtenu le droit de rester  » en Europe  » (notez, en Europe, pas en France ou en Italie). Et puisque ce sont les inégalités dans les pays d’origines qui nourrissent l’immigration et bien créons une politique commune avec la méditerranée (Sarko y avait pensé avant lui, il fut sérieusement critiqué) car il ne peut y avoir une vraie refondation de l’Europe sans faire de l’Afrique un partenaire privilégiée.

  Source: lagauchematuer.fr  

Voir sur la gauche m'a tuer