Merci beaucoup, Monsieur le Secrétaire général, pour vos propos et merci, une fois encore, à l’OCDE de son accueil. Mesdames et Messieurs les Présidents, Madame la Directrice générale, Messieurs les Commissaires, Mesdames et Messieurs les Ministres, Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs, Mesdames, Messieurs, Vous venez parfaitement, Monsieur le Secrétaire général, de rappeler le cadre dans lequel s’inscrit cette conférence et plus largement ce que j’appellerai cette mobilisation à l’initiative (…)

  Source: voltairenet.org  

Voir sur Le réseau Voltaire