Mes chers amis, Mesdames, Messieurs les Chefs d’Etat et de gouvernement, Chers amis, Je souhaitais juste prononcer ici quelques mots d’accueil. De ces cérémonies du centenaire de l’Armistice de 1918, l’histoire retiendra sans doute une image : celle de 84 chefs d’Etat et de gouvernement des Nations autrefois belligérantes, réunis à Paris sous l’Arc de Triomphe, dans la paix. Mais ce qui demeure incertain pour l’avenir, c’est la façon dont sera interprétée cette image ; sera-t-elle le symbole (…)

  Source: voltairenet.org  

Voir sur Le réseau Voltaire