Le président Donald Trump a-t-il renoncé à changer la politique états-unienne ? S’est-il soumis à l’ex-classe dirigeante de son pays ? Au cours des deux derniers mois, son administration semble avoir recadré l’AfriCom, le CentCom et le SouthCom. Le premier commandement militaire du Pentagone aurait été autorisé à livrer bataille contre les projets chinois sur le continent africain ; le second aurait été engagé dans la voie de la division du Moyen-Orient élargi entre arabes et perses, et le troisième dans celle de la destruction des structures étatiques du Bassin des Caraïbes. Dès lors ces nouvelles missions s’accompagnent d’un retour des néo-conservateurs.

  Source: voltairenet.org  

Voir sur Le réseau Voltaire